brand-lws-red brand-lws-white
Blog

IPV6 : Tout savoir sur l'IPV6

02 décembre 2019

IPV6 : Tout savoir sur l'IPV6

Une adresse IP (Internet Protocol) est utilisée sur Internet pour contacter un ordinateur de la même manière qu’un numéro de téléphone est utilisé pour se connecter à une ligne téléphonique. Chaque adresse IP est unique et toutes les données envoyées à cette adresse seront acheminées via Internet. Grâce à l’augmentation de l’adressage de 32 bits à 128 bits, le protocole IPV6 actuellement disponible permet de prévenir le risque de rupture d’adresses IP suite à l’augmentation du nombre d’appareils pouvant se connecter à internet sur le marché.

Qu’est-ce qu’une adresse IPV6 ?

Le protocole IPv6 est le successeur de l’IPv4, le protocole d’adressage Internet utilisé depuis de nombreuses années. En effet, ce nouveau protocole a vu le jour en 1998 suite au risque de rupture d’adresses IP de type IPV4.

Avant de vous expliquer ce qu’est le protocole IPv6 et en quoi il diffère de l’IPv4, examinons ce qu’est une adresse IP. Chaque fois que vous tapez l’adresse d’un site Web dans votre navigateur, ce nom passe par un serveur de noms de domaine, qui attribue à votre navigateur l’adresse IP du serveur. Ces adresses permettent aux ordinateurs de communiquer entre eux via Internet.

Pendant des années, les adresses IP utilisaient un espace d’adressage de 32 bits au format suivant: 123.45.67.89. C’est le nombre maximum de chiffres qu’une adresse IPv4 peut utiliser. Cela signifie que vous êtes limité aux adresses IP comprises entre 000.000.000.000 et 255.255.255.255.

Contrairement à IPv4 et à son espace d’adressage 32 bits, IPv6 utilise un espace d’adressage de 128 bits. Dans la mesure où ces adresses sont plus longue, il y a quasiment aucun risque de rupture de stock. Une adresse IPv6 utilise huit groupes de quatre chiffres. De plus, ils sont hexadécimaux, ce qui permet encore plus de variation. Une adresse IPV6 ressemble à:

2001:0db8:0000:0000:0000:8a2e:0370:7334.

Quelle est la différence entre IPV6 et IPV4 ?

Si vous regardez bien, vous verrez de suite que le format est bien différent entre les IPV6 et les IPV4. En effet, comme vous pouvez le constater les IPV4 sont une succession de chiffre tandis que les IPV6 sont en hexadécimales. De plus, comme dit précédemment, ces dernières sont en 128 bits. Cela permet de disposer d’un nombre quasiment infini d’adresses IP.

En effet, le nombre d’appareils connectés à internet ne cessent d’augmenter au fil des années. Ces appareils doivent être clairement identifiés, c’est la raison pour laquelle les IPV6 ont été mise en place.

Comment se construit une adresse IPV6 ?

Ces adresses sont réparties en 8 blocs de 16 bits. Sous forme d’hexadécimale, cela donne des blocs de 4 caractères comprenant 10 nombres entiers et 6 lettres. Pour une meilleure lisibilité et afin de séparer les blocs, on utilise les doubles points comme signe de ponctuation.

En effet, pour plus de simplicité, il est possible de raccourcir celle-ci en supprimant les “0” se trouvant en début de bloc comme dans l’exemple ci-dessous:

  • 2001:0620:0000:0000:0211:24FF:FE80:C12C
  • 2001:620:0:0:211:24FF:FE80:C12C

Cependant il est à noter, bien que le nombre d’adresses IPs disponibles avec ce protocole semble infini, le nombre disponible semble bien moins important. Cela est dû au fait que le nouveau standard permet une connexion de bout en bout.

Comment est construit le préfixe de routage ?

Il faut signaler que le suffixe hôte d’une adresse IPv6 prend au moins la moitié de l’adresse IP, à savoir 64 bits. Évidemment, le reste est utilisé pour le préfixe réseau. Elle peut faire plus dans quelques cas, mais la quasi-totalité des adresses de machines ont systématiquement des suffixes et préfixes de 64 bits.

Dans la majorité des cas, le préfixe réseau est divisé en deux sections qui sont les suivantes:

  • Une section de 48 bits commençant systématiquement par 0001. Il s’agit du préfixe réseau.
  • Une section de 16 bits permettant d’identifier le sous-réseau: le préfixe de sous-réseau.

Comment est construit le suffixe hôte ?

Il s’agit d’une partie très importante de votre adresse IP. Aujourd’hui, ce suffixe doit être généré pour chaque ordinateur et équipement réseau. Le format DHCP est utilisé actuellement pour la génération de ce suffixe en IPV4. Bien que le format DHCP soit toujours possible en IPV6, il existe une méthode beaucoup plus simple permettant de générer le suffixe hôte. En effet, la génération du suffixe hôte d’une adresse IPV6 peut s’effectuer en utilisant le format EUI-64 ou DHCPv6.

En utilisant première technique, vous allez utiliser l’adresse MAC de votre ordinateur afin de créer une adresse IPV6. L’adresse MAC va subir quelques transformations. En effet, l’adresse MAC utilisant 48 bits et le suffixe hôte, 64, il va vous manquer 2 octets lors de la transformation. Ces deux octets sont rempli par une valeur par défaut qui est “FFFE” en hexadécimale, soit 255 et 254.

Qu’en est-il de la confidentialité ?

L’utilisation du format EUI-64 peut poser problème au niveau de la confidentialité et permettrait à une personne mal intentionnée de pouvoir connaître l’adresse MAC. D’où le fait que d’autres techniques existent pour dériver le suffixe hôte. La méthode idéale est de fabriquer celle-ci de manière aléatoire. Une méthode serait par exemple d’utiliser un algorithme comme MD5 ou SHA-1 sur l’adresse EUI-64, afin de camoufler celle-ci.

Conclusion

Vous êtes désormais en mesure de connaitre la différence entre une adresse IPV4 et une adresse IPV6. De plus, vous savez comment ce genre d’adresse est construit. De nos jours, la plupart des internautes utilisent une adresse IPV6. Contrairement aux adresses IPV4, ce protocole permet un chiffrement des données de bout en bout, ce qui permet de simplifier la sécurité des utilisateurs 👍

Noms_de_domaine_LWS

 

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Serveurs Performants haut de gamme
Logiciels avec installation en 1 clic
Sécurité Optimale pour vos sites
Confiance, 100% en France
100% Satisfait ou remboursé