Mise à part l’erreur 404, combien d’autres pages d’erreurs connaissez-vous ? Ces codes d’erreur sont destinés à transmettre différentes informations à l’utilisateur. Il peut être utile de les connaître surtout si vous êtes propriétaire d’un site web. Voici donc la liste des codes d’erreur HTTP que vous pourriez être amené à rencontrer.

Comprendre les erreurs HTTP

Derrière chaque page d’erreur il y a un code d’état HTTP envoyé par le serveur web ( sauf si ceux-ci sont cachés par une page d’erreur personnalisée ). Les codes d’erreurs correspondent à 3 chiffres. Le premier chiffre annonce la catégorie du code d’état :

  • Code d’état 1xx : Information
  • Code d’état 2xx : Succès
  • Code d’état 3xx : Redirection

Aucune de ces 3 catégories annonce une page d’erreur contrairement aux codes :

  • 4xx : Accès refusé
  • 5xx : Erreur serveur

Voyons donc ensemble plus en détail ces codes erreurs et comment procéder lorsque vous y êtes confronté.

Erreur côté client : 4xx

Erreur 400 : Requête incorrecte

Chaque fois que le client envoie une requête au serveur et que celui-ci est incapable de l’interpréter, la page d’erreur 400 : Requête incorrecte s’affiche. Ceci se produit généralement lorsque les données envoyées par le navigateur ne respectent pas les règles du protocole HTTP. Le serveur Web ne parvient donc pas à traiter la requête contenant une syntaxe incorrecte.
Quand vous voyez une page d’erreur 400 la raison est plus probable qu’il y ai un élément instable du côté client :

  • Un système d’exploitation pas suffisamment protégé
  • Une connexion Internet instable
  • Un navigateur défectueux
  • Un problème de cache

Donc, avant de paniquer , vérifiez simplement ces quelques paramètres.

Ouvrez la même page web dans un autre navigateur , effacez le cache , et vérifiez si vos mises à jour de sécurité ont bien été effectuées. Si vous rencontrez régulièrement l’erreur 400 sur les différents sites, votre ordinateur aura besoin d’une analyse complète de sécurité.

Erreur 401 : Non autorisébrute-force

Lorsqu’une page web est protégée par mot de passe le serveur indique l’erreur 401 : Accès refusé. Le code 401 ne renvoie pas un message d’erreur classique mais une popup demandant à
l’utilisateur de se connecter via un identifiant et mot de passe. Si vous avez ces informations vous pourrez vous connecter sans problème et obtenir l’accès au site protégé, sinon vous serez redirigé vers la page d’erreur : « Accès Refusé ».

Si vous êtes propriétaire d’un site web, vous pouvez ajouter cette fonction de protection sur votre site en entier ou seulement une partie par le biais de votre compte de gestion cPanel.

Pour activer cette fonction depuis cPanel rendez-vous dans notre aide en ligne : Protéger un répertoire par mot de passe dans cPanel 

Cette fonction peut par exemple être particulièrement utile pour restreindre l’accès à votre zone d’administration comme le dossier wp-admin d’un site WordPress.

Erreur 403 : Interdit

Ce code d’erreur indique un problème d’accès qui peut être difficile à résoudre parce que le protocole HTTP permet au serveur de fournir cette réponse sans en préciser la raison. La raison la plus courante de cette erreur est que la navigation sur les répertoires du site est interdite. La plupart des sites vous permettent de naviguer en utilisant les URL des pages web et non depuis la structure du dossier interne.

Si l’ensemble du site est protégé un code erreur 401 : Accès refusé peut être attendu. Il est possible mais peu probable que le serveur web émet à la place une erreur 403.

Certains serveurs web peuvent émettre l’erreur 403 quand ils ont hébergé auparavant le site. Dans ce cas, il n’est pas rare que l’erreur 403 soit affichée à la place d’une erreur plus utile. Si vous avez effectué des changements majeurs sur votre site web (comme par exemple changé d’hébergeur web) il est possible qu’un code d’erreur 403 s’affiche.

Erreur 404 : Non trouvéwhois-anonyme-lws

La page d’erreur 404 est la plus célèbre, cette page informe l’utilisateur que l’accès à la ressource demandée est introuvable. Si un utilisateur suit, par exemple, un lien dont la page cible n’existe
pas alors l’erreur 404 s’affiche. Certains sites redirigent leurs page 404 vers la page d’accueil ou créent des pages d’erreurs personnalisées.

La page d’erreur 404 peut s’afficher suite à :

  • Le fichier demandé n’a pas été publié
  • celui-ci est mal orthographié
  • il n’a pas été placé dans le bon dossier

Erreur 429 : Trop de requêtes

L’Erreur 429 est plutôt rare. Elle s’affiche dans le cas où le serveur reçoit trop de requêtes à traiter en même temps. Vous pouvez par exemple recevoir cette erreur lorsque le nombre de connexions au serveur est trop important. La nature de ces requêtes peut être organique comme par exemple une campagne de publicité ou malveillante comme une attaque DDoS.

Si vous êtes propriétaire d’un site web commencez par vérifier votre rapport d’erreurs afin d’analyser si il peut s’agir d’une attaque DDoS

Erreur côté serveur : 5xx

Erreur 500 : Erreur interne du serveur

Le serveur web a rencontré un problème l’empêchant de répondre à la demande du client (votre navigateur). Ces erreurs peuvent généralement être résolues en effectuant la maintenance du serveur.

Erreur 502 : Passerelle incorrecte

Cette erreur ne signifie pas que le serveur est en panne mais que la réponse envoyée à un serveur intermédiaire est incorrecte. Si vous constatez cette erreur avec tous les sites que vous visitez alors il peut s’agir d’un problème avec votre fournisseur d’accès internet (équipement, entretien, surcharge, problème de configuration de votre pare-feu…).

Erreur 503 : Service indisponible

L’Erreur 503 signifie que le serveur web est, en raison d’une surcharge temporaire ou d’une maintenance, incapable de répondre à des demandes HTTP. Cette erreur survient en cas de dépassement des quotas liés à la formule d’hébergement web choisie ou en cas de maintenance en cours sur le serveur.

Erreur 504 : Temps d’attente expiré

Cette erreur signifie que le temps d’attente pour accéder à la passerelle est expiré. Cette erreur peut apparaître si plusieurs serveurs sont utilisés pour accéder à une page. Le premier serveur fonctionne normalement mais le serveur de destination ne répond pas.