Si vous avez choisi de changer d’hébergeur vers LWS, sachez que vous ne perdez pas tout de votre site. Il n’est pas nécessaire de tout refaire, il suffit de copier les données chez votre ancien hébergeur vers votre nouvel hébergeur. Cette opération est nommée « migration ».

En outre, si nous étions dans les années 90, il aurait suffit de copier et de coller nos fichiers html. Mais de nos jours, avec l’utilisation des bases de données, l’opération est plus délicate. Sachez alors que si vous utilisez WP, il existe deux façons de réaliser une migration WordPress. Vous pouvez le faire manuellement ou utiliser un plugin.

Migration manuelle de votre site WordPress

La migration WordPress se fait en quelques étapes. Pour commencer, sachez que vous devez copier à la fois les fichiers et les bases de données. Pour le faire, vous aurez donc besoin de deux outils, un outil pouvant vous donner accès à votre serveur FTP et un autre outil pouvant vous donner la possibilité de manipuler vos bases de données comme phpMyAdmin.

Étape 1 : Sauvegarde et export

La première étape est de sauvegarder votre base de données ainsi que vos fichiers sur le site. Normalement, vous devez avoir toutes les fonctionnalités nécessaires dans votre panel de contrôle (selon votre ancien hébergeur). Sauvegardez votre base de données grâce à phpMyAdmin, puis réalisez un export sur votre ordinateur (grâce à la fonction Export). Choisissez plutôt « Export Quick » que « Export Custom » sauf si vous avez des connaissances en MySQL et si vous décidez de ne pas télécharger une partie de votre base. Ensuite, recherchez la racine de votre site sur le serveur grâce à un client FTP tel que FileZilla, et sauvegardez tout sur votre disque dur. Par précaution, copiez au lieu de couper pour garder la possibilité d’y revenir plus tard en cas de problème.

Étape 2 : Importation des données

Pour cette étape, vous devez vous assurer d’avoir tous les accès (FTP et bases). Si c’est le cas, commencez par importer vos anciennes bases de données grâce à phpMyAdmin. WordPress utilise généralement quatre bases : « DB_NAME », « DB_USER », « DB_PASSWORD » et « DB_HOST ». De la même manière, uploadez grâce à votre logiciel FTP tous vos fichiers dans le répertoire Root ou Racine de votre site. Il est aussi possible que vous ayez à reconfigurer le fichier wp-config.php voire certains paramètres. Si vous avez par exemple changé de nom de domaine, vous devez remplacer les données au niveau des lignes « siteurl » et « home ».

À ce stade, votre site devrait être opérationnel. Toutefois, quelques modifications peuvent encore être nécessaires dans le fichier .htaccess, lorsque ce dernier a par exemple retenu l’ancien domaine que vous devez changer manuellement. De la même manière, si les accents n’apparaissent pas correctement, il faut changer le codage des caractères (Latin1, UTF-8, etc.)

Migration WordPress avec l’aide de plugins

Effectivement, il arrive fréquemment que des problèmes surviennent lors d’une migration manuelle. C’est pourquoi des outils qui prennent la forme de plugins existent pour effectuer cette tâche de manière automatique. Voici notre sélection des meilleurs outils de migration WordPress gratuits :

WordPress Move

Le plugin de migration WordPress Move est relativement facile à utiliser. Il permet une migration complète et autorise un changement de nom de domaine. Il vous suffit d’informer l’outil sur les accès FTP du nouveau serveur et il s’occupe du reste. Toutefois, vous devez installer WordPress sur le nouveau serveur  avec le même plugin. Le transfert se fera alors selon un système de back-up / restore.

All-in-One WP Migration

Le plugin All-in-One WP Migration est aussi une solution complète et efficace pour migrer votre site WordPress vers un nouveau serveur. Il fonctionne un peu de la même manière, mais est plus difficile à manipuler. Toutefois, une fois que l’on a compris comment ça marche, la migration peut se faire très facilement. De plus, All-in-One WP Migration propose d’autres avantages, comme l’envoi des données en petits paquets pour éviter les contraintes de taille ou le transit par des solutions cloud (pour la version premium).

WordPress Clone de WordPress Academy

Le plugin WordPress Clone est aussi très facile à mettre en œuvre. À la différence des deux premiers outils, la back-up créé est téléchargé en local pour plus de sécurité. Vous pouvez ainsi réessayer la migration autant que vous le souhaitez en cas de problème. Vous avez même la possibilité d’effectuer des opérations en local avant l’upload de votre site.

WordPress Duplicator

WordPress Duplicator est un outil de migration efficace, mais il n’est pas fait pour un novice. C’est un outil qui s’adresse aux développeurs professionnels puisque de nombreux paramétrages doivent être réalisés en cours de route. Il demande par exemple que l’opération de restore se fasse avec un fichier installer.php que vous devez placer et lancer manuellement.

UpdraftPlus

Le plugin UpdraftPlus vous permet de sauvegarder vos back-ups sur des serveurs Cloud (Dropbox, Amazon S3, Google Drive…). Vous avez même la possibilité d’utiliser votre mail. Cependant, attention à la limite de poids de vos fichiers attachés. UpdraftPlus fonctionne également selon un système de back-up / restore. Notez qu’il existe aussi une version premium qui permet en plus de chiffrer les sauvegardes et accroître ainsi la sécurité des fichiers.