Le fait d’avoir un maximum d’informations sur les clients et les prospects permet aux propriétaires de sites web d’obtenir des données diverses à propos du trafic, des visiteurs et du contenu. Cet outil d’analyse de service web est surtout utile aux professionnels du marketing lors des prises de décision éclairées. Grâce à Google Analytics, les marketeurs peuvent trouver les points à améliorer dans la structure de leur site Web et élaborer des stratégies promotionnelles plus pertinentes. Chacun sait que les données principales qui peuvent être fournies par Google Analytics sont “le nombre de visiteurs” et “le nombre de pages vues” sur le site ou sur un blog, mais cet outil peut faire bien plus. Il existe 5 autres possibilités qui pourraient être très utiles pour l’optimisation de votre stratégie sur internet. Voici les 5 bonnes astuces qui vous permettront d’atteindre les objectifs marketing que vous avez définis pour votre site WordPress.

L’utilisation des données sur l’acquisition du trafic

La première information que vous pouvez tirer de ces données est l’identification de l’origine du trafic sur votre site WordPress. Ces données vous permettent de comprendre comment les utilisateurs se sont retrouvés sur votre site Web. De cette manière, vous avez la possibilité d’élaborer de nouveaux plans de marketing ou d’améliorer ceux qui sont déjà en place afin d’assurer leur efficacité. Google Analytics permet d’affiner votre trafic sources, médias et ceci via les  différents canaux de catégorisation de l’origine du trafic tels que les Médias sociaux, le trafic direct, le trafic de référence, la publicité par e-mail, l’affichage publicitaire, la recherche payante, la recherche organique ou encore le marketing d’affiliation. Grâce à ces informations, vous pouvez par exemple, penser à créer plus de backlinks de qualité sur votre blog, ou envisager de retravailler les mots-clés pour améliorer le positionnement de votre site dans les résultats de recherche via le référencement naturel.

L’analyse du taux de rebond

Si le taux de rebond sur votre site est élevé, ce n’est pas une nouvelle qui devrait vous réjouir. En effet, cela signifie que les visiteurs qui quittent votre blog ou votre site web après avoir vu seulement une page sont très nombreux. L’idéal est que les utilisateurs interagissent avec plusieurs pages. Un niveau d’interagissement bas peut indiquer certains points faibles tels qu’un contenu non pertinent ou mal formé, une page qui met trop de temps à se charger, des erreurs techniques WordPress ou bien une expérience utilisateur intrusive.

En revanche, les pages dont le taux de rebond est faible vous indiquent que leur contenu intéresse le public cible. Ces pages peuvent ensuite vous servir de référence pour trouver les points à améliorer sur le contenu des autres pages jugées non pertinentes. Bien qu’une multitude d’aspects puisse influer sur le taux de rebond, la qualité et la pertinence du contenu sont toujours des facteurs déterminants. Grâce au Split testing, vous pouvez découvrir les éléments non pertinents.

Détecter les meilleurs contenus

Les meilleurs contenus sont ceux qui génèrent le plus de trafic sur le site web. Google Analytics sert également à identifier ce type de contenu performant. L’astuce consiste à extraire les données sur une période spécifique, par exemple durant les trois derniers mois, puis de trouver les contenus des pages les plus visités par ordre décroissant. En combinant ces données avec le rapport Source / Support grâce à l’outil “Dimension secondaire” de Google Analytics, vous saurez d’où provient le trafic pour votre contenu le plus performant. Trois études pourront être réalisées à partir de ces informations : la particularité de la page qui attire les visiteurs, les aspects de contenu qui semblent bien fonctionner et enfin, la possibilité de s’en inspirer pour améliorer d’autres contenus.

Connaître la moyenne des pages par session et heure de la session

Afin d’optimiser un site WordPress, il est impératif de savoir combien de pages vos utilisateurs visitent en moyenne. La moyenne des pages par métrique de session sur Google Analytics vous permet de le savoir. Pour ce faire, il faut aller dans « Audience », puis cliquer sur « Vue d’ensemble ». Si l’interaction des internautes avec vos pages est faible, c’est que vous devez réétudier la structure de votre blog ou votre site WordPress et éviter les expériences frustrantes et contenus qui risquent de désintéresser les visiteurs.

La durée moyenne d’une session est une autre statistique Google Analytics, dont l’analyse donne également un aperçu de la performance de votre site WordPress. Encore une fois, l’optimisation du site Web pour captiver et fidéliser l’utilisateur est essentielle pour augmenter la durée moyenne des sessions ainsi que la moyenne des pages visitées par session.

Identifier les pages et les contenus non performants

Une fois que vous avez effectué l’analyse des rapports et des données de Google Analytics, vous pouvez identifier les pages et le contenu du blog qui ne fonctionnent pas correctement. Vous pouvez repérer les mauvais types de contenus grâce aux informations fournies par l’outil : les pages avec des taux de rebond élevés, le contenu avec peu ou zéro trafic, le temps minimal de session ainsi que le plus petit nombre de pages par session. Une fois ces pages non performantes détectées, vous pouvez les transformer en pages optimisées en y ajoutant des mots-clés connexes et en élaborant une meilleure stratégie pour que votre site WordPress ait tous les critères de réussite.