Google vient d’annoncer « Project Shield « , une technologie qui permettra à tout éditeur de site web d’utiliser la puissante infrastructure de Google pour protéger son site des attaques par déni de service ( DDoS ).

Ce type d’attaque se traduit par l’inondation du réseau par des millions de requêtes, conduisant à l’inaccessibilité complète du site visé.

Les attaques DDoS sont en constante évolution ces dernières années, et peuvent toucher tout site publié sur le net.

La carte Digital Attack Map de Google montre que la France occupe une place importante en tant que source du trafic des attaques DDoS.

Combiné à la technologie PageSpeed Service, qui permet ddos-shield-protectionde délivrer du contenu sur le web par le biais de l’infrastructure Google, le géant entend protéger les sites web attaqués afin de protéger la liberté d’expression en ligne.

Pour l’instant en phase de test auprès de bêta testeurs, Google envisage de proposer Project Shield à tous ( le prix n’est pas défini ).

Il est possible de faire une demande d’inscription au programme en tant que testeur sur la page de Project Shield.