Vous souhaitez savoir si vous êtes victime de cybersquatting ? Cet article vous dévoile au moins 7 signes qui le montrent. En le lisant, vous apprendrez à les repérer le plus tôt possible, afin de prendre les mesures nécessaires pour éradiquer le problème. Mais avant d’en arriver là, laissez-nous vous dire de façon succincte ce que représente vraiment cette pratique.

En quoi consiste le cybersquatting ?

nom-de-domaine-sécuritéLe cybersquatting ou cybersquattage en français est le résultat de l’enregistrement d’un nom de domaine, qui est le même ou qui ressemble à un autre déjà utilisé par quelqu’un d’autre. Alors,  il peut s’agir d’un acte malhonnête. Dans ce cas, l’objectif de l’auteur sera d’en tirer profit au détriment du propriétaire ou de chercher à le lui revendre à prix d’or. Par contre, il peut s’agir d’une simple coïncidence ou d’une erreur d’écriture, comme il n’est pas rare de le constater. Mais dans l’un ou dans l’autre des cas, être cybersquatté n’arrange pas les affaires de la victime, et le meilleur moyen d’y échapper est de veiller à enregistrer toutes les extensions possibles de vos marques. C’est d’ailleurs l’un des services que nous vous proposons sur notre site internet https://www.lws.fr.

Alors, si vous voulez savoir si vous en êtes victime ou pas, la suite de l’article vous révèle 7 signes qui prouvent que vous êtes cybersquatté, afin de confirmer ou d’infirmer le doute à votre niveau.

 

Les signes révélateurs

Voici donc les différentes astuces qui devraient vous permettre de savoir que vous êtes victime de cybersquattage.

1 – Votre trafic est détourné

L’un des premiers signes d’une éventuelle action de cybersquatting sera une diminution de votre trafic. Le recours à des outils de mesure d’audience devrait vous permettre d’en avoir le cœur net.

2 – Votre adresse internet redirige vers un autre site

En détournant votre trafic et vos visiteurs, les cybersquatteurs les redirigent vers leurs propres sites. Il s’agit généralement de site de ventes de produits similaires aux vôtres, ou de sites à caractères pornographiques.

3 – Des contenus indésirables sont diffusés en votre nom

Dans un but de nuire à l’image de votre marque, une action de cybersquatting peut mettre en place un site identique au vôtre, mais qui publie des messages allant à l’encontre de vos idéaux.

4 – Quelqu’un vous propose de revendre un nom de domaine identique au vôtre

Savoir que vous êtes victime de cybersquatting peut ne pas être une évidence. Aussi, vous pourrez avoir la puce à l’oreille si une offre de revente d’un nom de domaine semblable au vôtre vous est faite, et surtout très cher.

5 – Des liens sponsorisés sont intégrés à votre insu

L’un des objectifs principaux du cybersquattage est de générer des revenus au détriment de votre marque. Vous le saurez en remarquant qu’un certain nombre de liens sponsorisés ont été intégrés à votre site internet.

6 – Des extensions de votre nom de domaine ont été enregistrées à votre insudomain-name

Vous vous êtes rendu compte qu’il existe des extensions de votre nom de domaine sans que ce soit vous qui les avez enregistrées ? Il s’agit certainement d’un cas de cybersquatting. Il vous revient donc de faire ce qu’il faut pour limiter les dégâts.

7 – Des informations relatives à votre site fuitent tout le temps

Vous avez remarqué que certaines informations personnelles relatives à votre site ne vous parviennent pas en temps et en heure ? Cela signifie que vous êtes peut-être victime d’un « mailsquatting » visant à intercepter vos mails. Il s’agit de l’une des manifestations courantes du cybersquattage.

Par ailleurs, si vous êtes victime de l’une ou l’autre de ses actions, il existe des recours juridiques pour y mettre fin, si la voie de la négociation ne donne rien. Cependant, en tant qu’hébergeur indépendant, nous vous proposons de vous mettre à l’abri d’un éventuel cybersquatting en profitant de nos services d’enregistrement et de sécurisation de nom de domaine.