Les lois de protection des consommateurs obligent aux registraires ou aux fournisseurs de domaine d’accorder à leurs clients le privilège de pouvoir transférer leurs domaines à tout instant. C’est ainsi que les transferts de nom de domaine sont devenus plus faciles. Toutefois, sachez que quelques tâches au préalable vous attendent pour s’assurer que le transfert se déroule dans de bonnes conditions et pour éviter tout problème.

Qu’est-ce qu’un transfert de nom de domaine ?

Un nom de domaine est vendu – plus précisément loué – par un registraire. Dans la pratique, il est plus commun d’utiliser le mot anglais « registar » ou tout simplement fournisseur de nom de domaine.

Pour la liaison de votre nom de domaine sur le réseau mondial, le registar doit ensuite se référer à un autre organisme comme l’AFNIC (Association française pour le nommage Internet en coopération) par exemple pour les domaines .fr pour la France, .re pour La Réunion, .gp pour la Guadeloupe … Et ainsi de suite jusqu’à ce que votre domaine soit enregistré auprès de l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) qui est l’organe principal qui gère tous les noms de domaine.

Le contrat de location auprès d’un registraire dure 1 an, bien que vous ayez la possibilité de souscrire tout de suite pour plusieurs années. Ainsi, à chaque échéance, vous devez renouveler ce contrat pour vous assurer que votre domaine reste actif, tout autant que votre site web. On parle alors de transfert lorsqu’il s’agit de changer de registraire, sans changer de domaine. En effet, un registraire est avant tout une entreprise qui possède sa propre politique commerciale, sa propre politique de prix et son propre service après-vente. Autant d’éléments qui permettent de classer les « bons » fournisseurs et les « mauvais » fournisseurs. Voilà pourquoi on parle de changement de registar, et donc de la nécessité de transférer un nom de domaine.

Concrètement, vous pourrez avoir envie de transférer votre domaine par exemple si :
– Vous avez changé d’hébergeur web et il se trouve que celui-ci propose aussi des noms de domaines, si bien que vous souhaitez tout regrouper. Certains fournisseurs proposent même des noms de domaine gratuitement en parallèle avec leurs formules d’hébergement, et ceci, même si vous avez déjà un nom de domaine. Ce qui vous permet par exemple d’enregistrer votre domaine avec une autre extension pour vous protéger du cybersquatting.
– Vous possédez plusieurs domaines et vous souhaitez avoir affaire avec un seul fournisseur pour faciliter votre gestion
– Vous avez simplement trouvé mieux ailleurs (prix, SAV, partenariat commercial…)

Peut-on éviter le transfert de nom de domaine ?

Si votre domaine est actif chez un autre registrar, et que vous souhaitez absolument changer d’hébergeur ou registrar, il sera alors indispensable de passer par le case transfert.

Toutefois, on pourrait penser que si on ne renouvelle pas notre nom de domaine, le contrat avec l’ancien registar est rompu. Il suffit alors de souscrire un autre contrat chez un autre registar avec le même domaine. Et effectivement, cette méthode fonctionne, vous avez totalement la liberté de procéder ainsi.

Cependant, ce n’est pas aussi facile. Entre l’instant où votre premier contrat n’est pas renouvelé (où votre site est suspendu pour la même occasion), et la signature de votre nouvelle souscription chez le nouveau fournisseur, il peut se passer une période plus ou moins longue (entre 2 à 3 mois environ). Ainsi, si vous ne renouvelez pas votre contrat de location de domaine, votre site sera mis à l’arrêt pendant toute cette période. Un transfert dans les règles de l’art évite cette suspension temporaire. Mais encore, entre cette période de suspension, il existe un petit laps de temps ou une autre personne a la possibilité de réserver votre nom de domaine, s’il est le premier à le réserver auprès de son registar.

D’un autre côté, vous n’avez rien à perdre, un transfert est totalement gratuit. Il est donc inutile de prendre des risques.

3 tâches essentielles avant de transférer votre domaine

Voici un petit « to do list » que vous devez considérer avant de demander le transfert de votre domaine.

1- Vous assurer que le nouveau registar que vous avez choisi est le meilleur

Souhaitez-vous changer de registar parce que vous avez trouvé mieux ? Assurez-vous tout d’abord que ce nouveau registar est réellement le meilleur. En effet, évitez de devoir transférer à nouveau votre domaine après quelques mois.
Si vous avez par exemple trouvé le moins cher, assurez-vous qu’il n’y ait pas de clauses cachées dans votre contrat. Vérifier le prix de renouvellement pour ne pas avoir de surprise. Assurez-vous aussi que vous avez affaire à un bon fournisseur en termes de SAV et de support. Les avis et les forums sont le plus souvent les meilleures sources d’informations dans ce domaine précis.
Le plus souvent, le choix de registar dépend aussi du choix d’hébergeur pour votre site. Portez alors vos réflexions sur les différents critères des offres d’hébergements proposés. Ils seront plus déterminants pour votre choix de fournisseur d’hébergement et de domaine.

2- Mettez à jour vos coordonnées

Entre la date de souscription de votre domaine auprès du nouveau registar et le moment où vous souhaitez transférer votre domaine, plusieurs années peuvent s’être écoulées. Assurez-vous que les informations vous concernant soient correctes et à jour. Certains registraires vérifient ces informations pour toute nouvelle souscription, en se servant par exemple de votre email ou de votre numéro de téléphone.

3- Demandez votre code de transfert

Au préalable, vérifiez que votre domaine soit disponible pour un transfert. La plupart du temps, il s’agit d’une petite case à cocher dans le même panel d’administration, que vous trouverez non loin du code de transfert.
Ensuite, récupérez le code de transfert ou le code EPP (Extensible Provisioning Protocol). Celui-ci est fourni par votre ancien registar, et vous allez à votre tour le communiquer à votre nouveau fournisseur de domaine. En possession de ce code, ce dernier finalisera le transfert auprès de son vis-à-vis.
Même s’il le fait à contrecœur, votre ancien registar a l’obligation de vous donner ce code de transfert dès que vous le demandez. Dans certains cas, celui-ci sera tout de suite affiché dans le panel de contrôle mis à votre disposition par votre fournisseur. Dans d’autres cas, vous devez le demander auprès de ce dernier qui va vous l’envoyer par mail.

Vous êtes désormais prêt pour transférer votre nom de domaine !

Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à nous le faire savoir en commentaire et à le partager autour de vous ! 🙂