Au fur et à mesure de leur complexité et de l’afflue de visiteurs, un site web peut perdre en performance. Afin de palier à la perte de rapidité d’un site Web, il est essentiel de pouvoir le décharger. Pour cela, il est possible de mettre en place ce que l’on appelle un reverse proxy qui a pour but de répondre aux requêtes faites au serveur Web. Ce dernier va permettre de sauvegarder le contenu statique tel que les images et les pages les plus souvent consultées. Le Cache Varnish fait partie de ces logiciels très appréciés. De plus, en comparaison avec d’autres logiciels, ce dernier est totalement gratuit et son but est d’accélérer la vitesse de votre site. Afin de pouvoir utiliser Cache Varnish, il est nécessaire d’avoir un serveur Web avec un système d’exploitation sous Unix.

Comment fonctionne le Cache Varnish ?

La Cache Varnish est directement activé en temps que reverse proxy sur le serveur Web. De ce fait, lorsqu’une page est chargé, le processus est dans un premier temps traité par le serveur Web d’origine avant d’être sauvegarder en tant que cache. Si des données similaires sont demandées, les données peuvent directement être chargé depuis le Cache Varnish. Le logiciel va stocker toutes les données dans la mémoire vive et va laisser le système d’exploitation décider ce qui doit être déplacé sur le disque dur du serveur.

Le Cache Varnish sert également de répartiteur de charge (Load Balancer). De ce fait, toutes les requêtes entrantes sont évaluées et traité par le logiciel. Si le nombre de requêtes est atteinte, les connexions entrantes seront bloqués.

Quels sont les avantages et inconvénients d’un Cache Varnish ?

Le Cache Varnish va vous aider à optimiser votre hébergement Web mais aussi la rapidité de votre site Web. Cependant ce dernier ne conviendra pas forcément à tous les types de sites internet.

Avantages

  • Le temps de chargement de vos pages sera plus rapide
  • Le nombre de requêtes effectuées au serveur seront moins nombreuses
  • Les données seront stockées sur le disque dur du serveur
  • Varnish sert aussi de répartiteur de charge

Inconvénient

  • Davantage de complexité et le site est plus propice au bug
  • Aucune prise en charge par TLS/SSL voire HTTPS
  • L’installation et la configuration nécessite un bon niveau de connaissance
  • Adapté uniquement aux systèmes d’exploitation sous Unix.

Cependant, un cache Varnish bien configuré réduira le temps de chargement de vos pages et permettra d’améliorer votre taux de conversion. De ce fait, le référencement sur les principaux moteurs de recherche sera meilleur.

Installation du Cache Varnish

Afin de pouvoir installer le Cache Varnish, il faut que vous ayez les droits d’administrateurs à votre serveur Web. Découvrez ci-dessous un exemple d’installation et de configuration de Varnish sur une distribution Ubuntu avec un serveur Web de type Apache.

  • Le Cache Varnish est inclus dans les paquets de la distribution Ubuntu. Dans un premier temps, nous allons ouvrir le répertoire et relier le logiciel en tant que source à ce dernier:
sudo apt-get install apt-transport-https
sudo curl https://repo.varnish-cache.org/GPG-key.txt apt-key add -
sudo echo "deb https://repo.varnish-cache.org/ubuntu/ trusty varnish-4.1" >> /etc/apt/source.list.d/varnish-cache.list
  • Mettez à jour et installer Varnish
sudo apt-get update
sudo apt-get install varnish
  • Ouvrez le fichier Varnish afin de pouvoir le configurer
sudo nano /etc/default/varnish
  • Modifiez les informations se trouvant sous “DAEMON_OPTS” comme suit:
DAEMOND_OPTS="-a :80 \|
|-T localhost:6082 \
|-f /etc/varnish/default.vcl \
|-S /etc/varnish/secret \
|-s malloc,256m"
  • Enregistrez les modifications que vous venez d’apporter à votre fichier et ouvrez le fichier default.vcl
sudo nano /etc/varnish/default.vcl
  • Modifiez le port pour le 8080 comme source pour le contenu créé par le Cache:
backend default {|
|.host = "127.0.0.1";
|.port = "8080";
|}
  • Ouvrez maintenant le fichier ports de votre serveur apache:
sudo nano /etc/apache2/ports.conf
  • Modifiez les ports NameVirtualHost et Listen:
NameVirtualHost 127.0.0.1:8080
Listen 127.0.0.1:8080
  • Effectuez la même configuration dans le fichier /etc/apache2/sites-available/default
  • Redémarrez le serveur Apache et le Cache Varnish afin de mettre à jour la configuration
sudo service apache2 restart
sudo service restart varnish

 

Conclusion

Merci d’avoir lu ce tutoriel jusqu’au bout. Vous êtes désormais en mesure d’installer et de configurer le cache Varnish sur votre serveur. Le cache va vous permettre d’optimiser votre site Web et le rendre plus rapide. Grâce à l’optimisation de votre site, le nombre de requêtes seront aussi réduite.