time_read23mn de lecture

Les logiciels malveillants : les différents types de malwares et comment s’en protéger

04 juillet 2024

Les logiciels malveillants : les différents types de malwares et comment s’en protéger

Dans le monde hyperconnecté d’aujourd’hui, la cybercriminalité est en plein essor, et les logiciels malveillants sont son arme la plus populaire. Appelés également malwares, ils se présentent sous différentes formes, avec différents niveaux de menace pour la sécurité.

Les pirates les utilisent pour intercepter des appareils, commettre des violations de données, causer de graves dommages monétaires, et même détruire des entreprises entières. Alors, quels sont les logiciels malveillants et comment pouvez-vous les combattre ? Les réponses sont dans ce guide complet.

Logiciels malveillants : de quoi s’agit-il ?

Les logiciels malveillants, plus connus sous le nom de malwares (malicious software), sont des logiciels qui permettent à des pirates informatiques d’obtenir un accès non autorisé à un site, un réseau ou encore un appareil. Ils peuvent ensuite supprimer des fichiers, capturer des frappes, bloquer certains accès, etc.

Le but des hackers qui utilisent ce genre de logiciel est d’endommager ou de pirater un système informatique. Dans le cadre d’un piratage, les malwares sont surtout déployés pour des fins de vol de données et d’argent.

Comment les malwares se propagent-ils ?

Pour propager les logiciels malveillants, les hackers peuvent exploiter une vulnérabilité ou faille dans un système. Cela permet ensuite aux cybercriminels de forcer l’entrée sans avoir un accès. Une fois dans le système, ils peuvent déployer des malwares pour atteindre leurs objectifs.

Les logiciels malveillants peuvent aussi être déployés via des techniques d’ingénierie sociale. Un pirate informatique peut par exemple tromper sa victime via un email corrompu. Une fois que la cible ouvre l’email concerné et le lien qu’il contient, le logiciel malveillant contenu dans le courriel est déployé. D’autres moyens sont également utilisés par les pirates pour le déploiement d’un malware en citant par exemple les publicités, les téléchargements, etc.

Les logiciels malveillants : les différents types

Il existe différentes sortes de logiciels malveillants que les hackers choisissent et utilisent en fonction de leurs objectifs.

Virus

Les logiciels malveillants appelés virus sont les plus anciens et les plus courants. Il s’agit d’un code informatique que les cybercriminels introduisent dans une application. Dès que la cible exécute l’application concernée, le malware est déployé.

En fonction de sa conception, un virus peut réaliser ensuite un vol de données, une attaque DDoS, etc. Le virus est capable de se répliquer, mais ce malware nécessite une action humaine pour se déployer. Il a aussi besoin que l’application infectée soit en cours d’exécution pour fonctionner.

Ver

Les logiciels malveillants connus sous le nom de ver sont les plus autonomes. Contrairement aux virus, ce malware n’a pas besoin d’action humaine pour se déployer et se propager.

Une fois lancé, il est capable de réaliser différentes sortes d’attaques (bloquer des accès, installer d’autres logiciels malveillants comme un ransomware, voler des données, réaliser une attaque DDoS, etc.). Un ver peut se propager via une clé USB, un logiciel, etc.

Ransomware

Les logiciels malveillants que sont les ransomwares sont utilisés par les hackers pour demander une rançon. Un ransomware peut forcer et bloquer l’accès à un système ou à un serveur et voler des données.

Pour obtenir la clé de cryptage qui permet d’obtenir de nouveau l’accès, la victime doit payer la rançon exigée par le ou les cybercriminels acteurs de l’attaque. Dans le cas contraire, les hackers divulguent les données sur le darkweb.

Les logiciels malveillants sans fichiers : les Fileless Malware

Les logiciels malveillants dits sans fichiers, connus sous le nom de Fileless Malware, sont capables de modifier des fichiers natifs pour tromper le système, lui faisant croire que les fichiers corrompus sont légitimes. Les hackers utilisent souvent ce genre de logiciels malveillants pour déployer un cheval de Troie.

Cheval de Troie : un malware bien déguisé

Le cheval de Troie, appelé également Trojan, est un logiciel malveillant déguisé en fichier, code ou logiciel légitime. Les hackers peuvent même cacher un cheval de Troie dans un programme anti-virus. Une fois déployé, ce genre de logiciels malveillants prend le contrôle du système et vol des informations personnelles et financières.

RAT (Remote Access Trojan) et Rootkits

Les logiciels malveillants, comme RAT ou Remote Access Trojan, permettent aux hackers d’obtenir un accès à distance à des fichiers, à un réseau, à un appareil ou équipement, etc. Avec le malware RAT, un cybercriminel peut par exemple contourner les pare-feu, consulter des fichiers, capturer des frappes, contrôler une infrastructure entière, etc.

Le Rootkits est en quelque sorte une variante de ce malware, car il permet aux pirates de surveiller et de contrôler des ordinateurs à distance. Il peut aussi cacher un autre logiciel malveillant comme un keylogger.

Spyware et Keylogger

Les logiciels malveillants qui espionnent les systèmes et appareils informatiques figurent parmi les plus répandus. C’est le cas de Spyware. Ce malware espionne en général une navigation pour voler ensuite des codes d’accès, des informations de paiement, etc.

Le Keylogger est aussi un logiciel espion. Il est capable de surveiller l’activité de sa cible en ligne ou hors ligne pour permettre aux pirates de voler des données, des mots de passes, etc.

Adware et malvertising

Les publicités en ligne font partie des moyens exploités par les pirates pour déployer des logiciels malveillants. Parmi les malwares utilisés, il y a Adware. Ce dernier est similaire aux logiciels espions, mais contrairement à un Spyware ou à un Keylogger, il ne capture pas de frappes, n’enregistre pas de codes d’accès ou autre. Adware est surtout utilisé pour collecter des informations comme des noms, prénoms, adresses emails, etc.

Il y a également Malvertising. Il s’agit d’un logiciel malveillant caché dans des publicités qui semblent légitimes. Il est utilisé pour conduire la cible sur un faux site où elle est invitée à passer commande. Une fois le paiement effectué, l’argent est viré sur le compte du hacker.

Botnet : un réseau de bots

Les botnets sont un réseau de bots (applications logicielles) que les cybercriminels peuvent contrôler à distance. Ils peuvent effectuer des tâches automatisées ou sur commande.

En général, ils sont utilisés pour des tâches légitimes comme l’indexation des moteurs de recherche, mais dernièrement, des hackers les exploitent pour lancer des attaques de type DDoS (dénis de service). Dans ce cas, les bots peuvent envoyer un grand nombre de requêtes ingérables pour la cible et engendrent une panne.

Mobile Malware

Et oui, il existe également des logiciels malveillants destinés aux mobiles. Cela peut être un ransomware, un cheval de Troie, un keylogger, un Malvertising, etc. Un logiciel malveillant appelé Triada a par exemple ciblé et infecté plusieurs millions d’appareils Android. Il s’agit d’un cheval de Troie qui cachait un malvertising.

Wiper Malware

C’est un logiciel malveillant développé spécialement pour effacer les données. Une fois que ce malware est déployé, les données supprimées deviennent irrécupérables. Les hackers utilisent un logiciel malveillant de ce genre juste pour endommager un système, causer des ravages sur un réseau informatique, détruire une entreprise.

Injection SQL

Découverte en 1998, cette cyberattaque vise principalement les bases de données. Les hackers l’utilisent pour injecter une requête SQL malveillante et pour accéder à des données, à des fichiers, etc. Les acteurs malveillants peuvent aussi l’utiliser pour modifier des informations, exécuter des tâches d’administrations, etc.

Logiciels malveillants : comment s’en protéger ?

Comme vous pouvez le constater, il existe de nombreux logiciels malveillants, mais il y a des astuces pour s’en protéger. Choisissez tout d’abord un hébergeur web qui propose des packs comprenant des modules et solutions de sécurité élevés. Ensuite, scannez régulièrement votre site et vos données pour détecter à l’avance les logiciels malveillants et les supprimer. Enfin, adoptez les bonnes pratiques comme la sauvegarde régulière de votre site et de vos données ou encore le fait d’éviter les emails suspects et téléchargements à risque.

Choisir un hébergeur qui propose des modules et solutions de sécurité élevés

Chez LWS par exemple, nos offres d’hébergement internet comprennent toutes un pare-feu d’applications web pour vous protéger des menaces  telles que les injections SQL. Ce pare-feu est aussi capable d’analyser le trafic pour vous protéger d’attaques comme le DDoS par exemple.

Nos offres incluent également une protection anti-virus et anti-malwares. D’ailleurs, ceux qui souscrivent à nos plans d’hébergement bénéficient d’un scan anti-virus et anti-malwares automatique. Outre ces protections, LWS a également mis en place un réseau sécurisé anti-DDoS pro pour protéger votre site des attaques par dénis de service. Enfin, nous mettons à votre disposition un certificat SSL gratuit afin de sécuriser les données de vos clients sur votre site.

Le tout est accessible à partir de 1,49 €/mois, mais vous pouvez économiser encore plus en entrant le code CH514 ! Cela vous permet de bénéficier d’une remise exceptionnelle de 15%.

Les logiciels malveillants : ce que LWS propose pour s'en protéger

Réaliser un scan régulier du site et des données

Il existe différentes sortes d’outils pour scanner un site, un ordinateur, des fichiers, etc. Chez LWS par exemple, même si nous scannons régulièrement les sites, nous avons mis en place un outil pour vous permettre de le faire manuellement.

Il s’agit du scan virus et malware. Accédez à ce scan depuis votre espace client en quelques clics seulement. Une fois que vous aurez détecté les logiciels malveillants, vous pouvez les supprimer en quelques clics seulement.

Les logiciels malveillants : scan virus/malwares LWS

Éviter les téléchargements à risque et les emails suspects

Faites attention aux liens contenus dans des emails suspects. Ne les ouvrez pas au risque de déployer les logiciels malveillants qu’ils contiennent.

Faites également attention aux téléchargements à risque. Le téléchargement gratuit et les sites qui promettent des choses trop alléchantes pour être vraies sont à éviter à tout prix. Les hackers adorent passer par ce genre de canal pour déployer les logiciels malveillants.

Réaliser des sauvegardes régulières

Les logiciels malveillants peuvent causer des pertes de données. Si cela se produit, il est préférable d’avoir une sauvegarde. Il est donc conseillé de sauvegarder régulièrement son site et ses données.

Chez LWS, nos clients bénéficient d’une sauvegarde régulière avec un stockage de 2 Go. Si ce quota n’est pas suffisant, nous proposons des plans de sauvegarde en ligne avec un stockage minimum de 250 Go !

Ce n’est pas tout, car nous disposons également d’autres produits qui valent la peine d’être explorés. LWS est par exemple le meilleur hébergeur WordPress ! N’hésitez pas à faire un tour sur notre site pour en savoir plus.

Besoin d’un hébergeur web pour votre site ?

Découvrez l'offre exclusive de LWS : hébergement web à -50% ! Commencez dès maintenant à seulement 1,49€/mois au lieu de 2,99€. Profitez de performances optimales et d'un support exceptionnel. 🔥🚀

Profitez-en dès Maintenant ! ✨

Hébergement Web
Avatar de l'auteur

Auteur de l'article

Valérie

Que vous soyez novice ou expert en la matière, je vais vous guider vers les meilleures pratiques d'hébergement web, tout en vous offrant une compréhension approfondie des enjeux actuels du web. Suivez mes conseils pour assurer à votre site une base solide et performante.

Il y a 36 jours

note article

4.5/5 (137 votes)

Commentaires (2)
Avatar de bruno
bruno
15/07/2024 - 17:57
Avatar de Jules modérateur LWS
Jules modérateur LWS
2024-07-16 07:47:35
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

White Book for other Category

Hébergement Web LWS - 3 mois offerts

Hébergement Web Starter LWS GRATUIT pendant 3 mois ! 🚀

Cette offre exclusive comprend tout ce dont vous avez besoin pour créer votre site web GRATUITEMENT : Hébergement 250Go SSD, 5 sites webs hébergeables, WordPress et autres CMS en 1 clic, support réactif 7J/7, serveurs en France...